Sous un ciel de chamaille

Texte Daniel Danis – Mise en scène Sarah Chovelon – Jeu Thomas AgathocléousElodie Chouicha – Musique Mathis der Maler – Création vidéo Fanny Lebert – Création lumières Hugo Bunel et Thomas Nimsgern – Assistanat à la mise en scène Mathilde Alriquet

Une production de la Compagnie L’Autre Rive.

Spectacle finaliste du prix Incandescences 2022, section Maquettes.

La pièce Sous un ciel de chamaille de Daniel Danis est publiée et représentée par L’ARCHE – éditeur et agence théâtrale. www.arche-éditeur.com

« L’art, c’est l’enfance, voilà. L’art, c’est ne pas savoir que le monde existe déjà, et en faire un. Non pas détruire ce qu’on trouve, mais simplement ne rien trouver d’achevé. Rien que des possibilités, rien que des désirs. Et tout d’un coup, être accomplissement, être un été, avoir du soleil. » Rainer Maria Rilke

Résumé

Lirane, 8 ans, rencontre Ferhat, 11 ans, en haut d’une colline. Lirane vit là, dans une grande villa, tandis que Ferhat a grandi dans un campement, en contre-bas. Cette première rencontre, première chamaille autour de l’accès à l’eau potable, marque le début d’une amitié sincère entre ces deux enfants que tout semble opposer. A l’aide de L’Oiseau vertical, conteur à la force réconfortante, Lirane et Ferhat apprennent la tolérance et le partage, et apprivoisent progressivement leur colère.

Note d’intention

Monter ce texte aujourd’hui, c’est d’abord une urgence. L’urgence de questionner ce qu’est un conflit. Ce texte est ancré dans une réalité géopolitique précise : le conflit israélo-palestinien. Avec cette mise en scène, il est important pour moi de me détacher de cette réalité pour parler plus largement du silence des collines et des rêves d’enfants, de la soif de certains et de l’opulence des autres, de la lutte contre le sectarisme et le racisme. C’est le besoin de mettre en avant ces tragédies individuelles, et de faire ainsi écho à d’autres guerres qui façonnent notre actualité.

Monter ce texte aujourd’hui, c’est aussi une interrogation. Celle liée à la manière d’aborder un conflit et d’en parler : comment éviter le manichéisme ? Au-delà d’un message de tolérance et de partage, comment parler d’engagement et de résilience ? comment parler de confiance en soi et en l’autre dans un monde où l’on nous apprend qu’autrui est toujours profiteur, ou incompétent, voire dangereux ?

Monter ce texte aujourd’hui, c’est finalement une exigence d’humanité. Et cela transpire dans le dispositif scénique même où les comédiens, le musicien, la vidéaste et le créateur lumière interagissent en direct sur scène. Je souhaite ici montrer un spectacle en train de se faire, dans lequel tout n’est que collaboration, dialogue, construction commune et partagée. C’est la nécessité de porter un message d’espoir en ces temps où l’obscurantisme, la défiance et la violence font des ravages à travers le monde.

Sarah Chovelon

En tournée

Du 15 au 20 novembre 2022 au Théâtre des Clochards Célestes (Lyon). Bord plateau le 16 novembre 2022 à l’issue de la représentation.

Photos : © Emile Zeizig et ©Victor Gélis , photos de maquette.

« Je veux être comme toi. Je suis faite de terre aussi. Je ne veux plus de jouets, je veux attendre la pluie pour m’amuser à me laver… »